Riesling Grand Cru Zinnkoepflé Vendanges Tardives 2007

Catégories : , Étiquette :

Déscription du vin

Belle couleur or soutenue avec un disque épais. La bouche révèle des notes confites et minérales soutenus par une belle structure acide. Les sucres se fondent dans ce vin ample et frais.

Accords:

Un vin qui sera accompagner a merveille vos foie gras tout en légèreté.

Informations complémentaires

Ground

Marno Gréseux

alcohol

12

Total Acidity

6,41

Sucres résiduels

61

PH

3,41

La Vendange Tardive

Vendanges tardives est une mention qui qualifie un raisin particulièrement concentré Atteint de pouriture noble les baies se dessèchent et l’on obtiens ainsi un nectar complex. Vendangé et triés soigneusement à la main, les raisins sont amenés entiers, dans des compotes au pressoir. Versés directement dans le pressoir pneumatique, pour y être pressés tout en douceur le temps qu’il faut pour y extraire ce jus fabuleux. Après un débourbage statique , la fermentation spontanée est suivit d’une élevage de quelques mois sur lies fines.

Le terroir

Localisation

Le Zinnkoepflé se situe dans la partie centrale, la plus large, du champ de fractures de Rouffach-Guebwiller, à l’arrière de la frange orientale des collines du Strangenberg et du Bollenberg.
Il constitue le prolongement méridional de la « Côte gréseuse », rectiligne du nord au sud, de Husseren les Châteaux à Westhalten. Il s’agit du relief imposant créé par la faille de Marbach, une des plus importantes de ce champ de fractures.

Géologie

Du point de vue tectonique et géologique, la région de part et d’autre de Soultzmatt s’est effondrée davantage à l’intérieur du champ de fractures : elle forme un fossé tectonique allongé Nord-ouest / Sud-est (Faille de l’OHMBACH), parcouru par de nombreuses failles souvent orthogonales. Ainsi les terrains du Trias moyen (Muschelkalk) se trouvent actuellement aux mêmes altitudes que ceux du Trias inférieur (Buntsandstein).
L’ensemble de la colline du Zinnkoepflé est constituée par des formations gréso-calcaires du Trias inférieur et moyen (Muschelkalk et Buntsandstein).

Le climat

Les Vosges par ses deux sommets les plus importants, le Petit Ballon (1267 m) et le Grand Ballon (1424 m) dressent un rempart contre les menaces qui voudraient perturber le climat méridional de la « Vallée Noble ». La pluviométrie y est réduite : environ 280 mm/an pendant la période végétative et 500 mm sur l’année. Elle se manifeste dans la période estivale le plus souvent sous la forme de pluies orageuses.

La faune et la flore méditerranéennes s’épanouissent de ce fait sur les terres maigres et calcaires des sommets entourant la vallée. L’amandier, le chêne cendré, l’hélianthine jaune côtoient les orchidées, le géranium sanguin, le lin, l’anémone pulsatile où viennent se prélasser la cigale montana, la mante religieuse et le lézard vert.

Toit du vignoble alsacien, le Zinnkoepflé, grâce à sa situation privilégiée, profite d’un climat semi continental chaud et aride dans la période estivale et permet à la treille de prospérer quasi jusqu’au sommet calcaire à environ 440 mètres. La floraison de la vigne est un peu plus tardive que certains terroirs précoces du fait de la situation du vignoble en léger retrait de la plaine d’Alsace. La faible pluviométrie et l’alternance des courants d’air qui balayent la vallée quotidiennement en automne permettent la richesse et la sur-maturité des raisins qui y murissent tout en préservant leur finesse aromatique.